page 11533

HOTEL STYX - Yves Navarre


HOTEL STYX - Yves Navarre

HOTEL STYX - Yves Navarre

HOTEL STYX - Yves Navarre



Vues: 677 Télécharger

La verite sur l'affaire Harry Quebert - Joel Dicker


La verite sur l'affaire Harry Quebert - Joel Dicker

La verite sur l'affaire Harry Quebert - Joel Dicker

Au début de l'année 2008, soit environ un an et demi après être devenu, grâce à mon premier roman, la nouvelle coqueluche des lettres américaines, je fus frappé d'une terrible crise de page blanche, syndrome qui, paraît-il, n'est pas rare chez les écrivains ayant connu un succès immédiat et fracassant. La maladie n'était pas venue d'un coup : elle s'était installée en moi lentement. C'était comme si mon cerveau, atteint, s'était figé peu à peu. A l'apparition des premiers symptômes, je n'avais pas voulu y prêter attention : je m'étais dit que l'inspiration reviendrait le lendemain, ou le jour d'après, ou le suivant peut-être. Mais les jours, les semaines et les mois avaient passé et l'inspiration n'était jamais revenue.
Ma descente aux enfers s'était décomposée en trois phases. La première, indispensable à toute bonne chute vertigineuse, avait été une ascension fulgurante : mon premier roman s'était vendu à deux millions d'exemplaires, me propulsant, à l'âge de vingt-huit ans, au rang d'écrivain à succès. C'était l'automne 2006 et en quelques semaines mon nom devint un nom : on me vit partout, à la télévision, dans les journaux, en couverture des magazines. Mon visage s'affichait sur d'immenses panneaux publicitaires dans les stations de métro. Les critiques les plus sévères des grands quotidiens de la côte Est étaient unanimes : le jeune Marcus Goldman allait devenir un très grand écrivain.
Un livre, un seul, et je me voyais désormais ouvrir les portes d'une nouvelle vie : celle des jeunes vedettes millionnaires. Je déménageai de chez mes parents à Newark pour m'installer dans un appartement cossu du Village, je troquai ma Ford de troisième main pour une Range Rover noire flambant neuve aux vitres teintées, je me mis à fréquenter les restaurants huppés, je m'attachai les services d'un agent littéraire qui gérait mon emploi du temps et venait regarder le base-ball sur un écran géant dans mon nouveau chez-moi. Je louai, à deux pas de Central Park, un bureau dans lequel une secrétaire un peu amoureuse et prénommée Denise triait mon courrier, préparait mon café et classait mes documents importants.
Durant les six premiers mois qui suivirent la sortie du livre, je m'étais contenté de profiter de la douceur de ma nouvelle existence. Le matin, je passais à mon bureau pour parcourir les éventuels articles à mon sujet et lire les dizaines de lettres d'admirateurs que je recevais quotidiennement et que Denise rangeait ensuite dans des grands classeurs. Puis, content de moi-même et jugeant que j'avais assez travaillé, je m'en allais flâner dans les rues de Manhattan, où les passants bruissaient à mon passage. Je consacrais le reste de mes journées à profiter des nouveaux droits que la célébrité m'octroyait : droit de m'acheter tout ce dont j'avais envie, droit aux loges VIP du Madison Square Garden pour suivre les matchs des Rangers, droit de marcher sur des tapis rouges avec des stars de la musique dont j'avais, plus jeune, acheté tous les disques, droit de sortir avec Lydia Gloor, l'actrice principale de la série télé du moment et que tout le monde s'arrachait. J'étais un écrivain célèbre j j'avais l'impression d'exercer le plus beau métier au monde. Et, certain que mon succès durerait toujours, je ne m'étais pas soucié des premiers avertissements de mon agent et de mon éditeur qui me pressaient de me remettre au travail et de commencer à écrire mon second roman.









Vues: 652 Télécharger

Renflouez le Titanic - Clive Cussler


Renflouez le Titanic - Clive Cussler

Renflouez le Titanic - Clive Cussler

La section Méta, organisme secret contrôlé directement par le président des États-Unis, a élaboré un gigantesque système anti-missiles capable de révolutionner la défense de l'Amérique, et donc de bouleverser la face du monde. Seul petit problème, le "projet Sicile" a pour principal ingrédient un minerai rarissime, le byzanium, dont on ne connaît qu'un unique gisement, exploité en Sibérie jusque dans les années 1910. Or, il s'avère que le seul stock disponible a en réalité été embarqué sur le Titanic et devrait donc logiquement reposer par 3 600 mètres de fond dans les abysses de l'Atlantique Nord. Dirk Pitt et son équipe d'océanographes, de techniciens et d'aventuriers vont donc se retrouver confrontés à cet ordre insensé de la présidence : "Renflouez le Titanic !". Très vite, ils vont être en proie à de graves dangers : un ouragan d'une violence encore jamais constatée menace le projet fou, mais moins sans doute que l'agressivité armée des Russes, pas vraiment disposés à laisser leurs ennemis héréditaires se fabriquer un bouclier rendant les forces rouges inopérantes...Le texte original datant de 1976, on pourra éventuellement pardonner à l'auteur les tirades anti-communistes des plus primaires et lui faire crédit d'avoir eu l'idée du bouclier anti-missiles près de dix ans avant Ronald Reagan... Troisième volet des aventures du désormais célèbre Dirk Pitt après et , l'intrigue abrite une importante dose d'aventure et de suspense, fait appel à quelques substances n'ayant jamais existé (comme le byzanium et l'aquacier censé colmater les brèches du Titanic), met en scène espions et commandos en pagaille, etc. Reste un roman d'aventure politique-fiction passable ayant inspiré le film Raise the Titanic, réalisé par Jerry Jameson en 1980. --Bruno Ménard









Vues: 573 Télécharger

Bêtes des tranchées - Eric Baratay


Bêtes des tranchées - Eric Baratay

Bêtes des tranchées - Eric Baratay

Chevaux, mulets, ânes, chiens, pigeons : des millions d’animaux ont été utilisés pendant la Première Guerre mondiale, pour transporter hommes ou matériel, guetter l’ennemi, informer du déroulement des batailles. Se sont également retrouvés coincés au milieu du front des milliers de bestiaux ou animaux sauvages venus de l'arrière : chiens attirés par l'aubaine, rats pourchassés, tués ou gardés, apprivoisés, câlinés. Certains aident les hommes à survivre dans l'enfer, occupent leur temps, permettent de se raccrocher à la vie. Les soldats, puis les anciens combattants, ont exprimé leur reconnaissance à l'égard de ces compagnons à poils ou à plumes en les décorant, en leur dédiant des livres, des monuments… Ce livre propose de retrouver les "soldats à quatre pattes" ainsi que tous les animaux qui ont vécu avec les hommes dans les tranchées. Une approche originale pour mieux saisir les points de vue, les émotions et les comportements des militaires au front.









Vues: 677 Télécharger

Pour en finir avec les conflits d'intérêts - Martin Hirsch


Pour en finir avec les conflits d'intérêts - Martin Hirsch

Pour en finir avec les conflits d'intérêts - Martin Hirsch

« Conflit d’intérêts ». Depuis qu’il a été révélé que la première fortune de France détenait des comptes en Suisse et quelques autres avoirs exotiques, tout en salariant la femme de l’ex-ministre du Budget, lui-même pourfendeur revendiqué de la fraude fiscale, la notion de « conflit d’intérêts » est entrée au coeur du débat politique. Comme si on faisait mine de redécouvrir le concept. Or, a-t-on oublié que les conflits d’intérêts peuvent être mortels ? Ce sont des conflits d’intérêts qui ont été au centre du drame du sang contaminé il y a vingt ans. Très récemment, ce sont peut-être des conflits d’intérêts qui expliquent que l’on a construit dans les zones où la tempête Xynthia a fait une cinquantaine de morts. Ce sont les drames de la sécurité sanitaire qui ont imposé des règles déontologiques strictes pour les experts, médecins et scientifiques, qui se prononcent sur la mise sur le marché des médicaments ou les risques des aliments. Et quand ces règles sont omises, comme pour la grippe A, tous les débordements sont possibles… Si les journaux ont consacré des centaines de pages aux scandales des conflits d’intérêts, rien ou presque n’a été écrit sur les seules questions qui vaillent : peut-on prévenir les conflits d’intérêts ? Peut-on en finir avec l’ère du soupçon ? Existe-t-il des conflits d’intérêts patents au coeur de notre démocratie qui pourraient éclater au grand jour et provoquer une déflagration politique et qu’il serait bon de déminer en urgence ? En une centaine de pages, Martin Hirsch revient sur l’histoire récente des conflits d’intérêts, sur la zone grise du conflit d’intérêts, de la prise illégale d’intérêt et du trafic d’influence. Il plaide pour des règles nouvelles et complètes de prévention des conflits d’intérêts. Sans loi, point de salut. Il expose quelques principes simples qui permettraient d’assainir les rapports entre le pouvoir et l’argent.









Vues: 732 Télécharger