Elisabeth Ire de Russie - L'autre impératrice - Francine-Dominique Liechtenhan

Elisabeth Ire de Russie - L'autre impératrice - Francine-Dominique Liechtenhan


Elisabeth Ire de Russie - L'autre impératrice - Francine-Dominique Liechtenhan

Intronisée grâce à un coup d'Etat fomenté par la France, Elisabeth Ire est la dernière autrocrate issue directement de la famille des Romanov. Elle régnera pendant vingt ans sur l'immense empire russe (1741-1761). Adorée par son père Pierre le Grand, qui la fait peindre nue en petite Vénus, Elisabeth suit résolument les brisées du tsar. Elle procède à des réformes importantes, dont certaines très en avance sur son temps, à commencer par l'abolition de la peine de mort, une première dans le monde civilisé ; elle émet des décrets soucieux de la dignité de la femme et fait état d'une conception avant-gardiste de l'urbanisme ou de l'écologie.
Son gouvernement engage des mesures fiscales et met une révision du code de lois en chantier. L'art - l'architecture, le théâtre, la musique - atteste la volonté de la souveraine d'associer harmonieusement les influences occidentales aux valeurs proprement russes. La Russie pèse alors de tout son poids sur la diplomatie et les conflits ; elle représente une grande puissance continentale, mais s'érige aussi en protectrice des chrétiens d'Orient.
Bien avant les Soviétiques, elle intègre la Prusse orientale dans son empire. Pendant la guerre de Sept Ans, ses armées parviennent à écraser Frédéric II ; et seule la mort d'Elisabeth permet au roi de Prusse de sauver son honneur. Adulée par les philosophes des Lumières, chérie par ses compatriotes, cette "joyeuse impératrice" s'efface pourtant derrière les personnalités écrasantes de Pierre Ier et de Catherine II.
A l'aide de nombreux documents inédits, cette biographie scrute avec bonheur la personnalité et le rôle d'une autocrate que le Grand Frédéric n'hésita pas à appeler "la bête" ! Libre et affichant un mode de vie peu conforme à l'Etiquette, Elisabeth annonce les revendications de la femme du XXIe siècle.




Si vous aimez cet article, partager le sur facebook

Cher visiteur, vous êtes allé sur le site en tant qu'utilisateur non enregistrés.
Nous vous encourageons à vousEnregistrer ou Connectez-vous au site Web sous votre nom.

Vues: 186 « Retour

Ajouter un Commentaires

Nom:
E-Mail: