bookddl » livres » Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration

Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration

Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration

Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration

Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration
EDP Sciences (9 février 2017) | ISBN: 2759818772 | Français | PDF | 410 pages | 112 MB

Cet ouvrage pluridisciplinaire est le fruit d'un travail collectif synthétisant les présentations effectuées par différents spécialistes des domaines concernés lors de l'école CNRS « BIODEMAT », qui a eu lieu en octobre 2014 à la Rochelle sous l'égide du CEFRACOR. Il est conçu pour des lecteurs de différentes spécialités scientifiques (chimie, biologie, physique.) et s'intéresse à différents problèmes industriels (eau, assainissement, maintenance des ouvrages.).
Les matériaux, qu'ils soient métalliques, cimentaires, polymériques, composites, vieillissent en fonction de leur environnement de service. Ainsi, lorsque des microorganismes sont présents, ces derniers peuvent induire une biodétérioration. Cependant, les microorganismes peuvent également contribuer à la protection des structures, à condition de maîtriser et d'exploiter leurs immenses possibilités.
Cet ouvrage se décompose en cinq thèmes relatifs à la biocolonisation puis à la biodétérioration des matériaux et enfin à leurs améliorations possibles pour obtenir une meilleure performance vis-à-vis de la biodétérioration :
- physico-chimie des surfaces,
- les biofilms : des acteurs de la biodétérioration,
- biocorrosion des matériaux métalliques,
- biodétérioration des matériaux non métalliques,
- conception et modification des matériaux.
L'affiliation des auteurs des différents chapitres, dont la liste est donnée en fin d'ouvrage, permet d'illustrer la nécessaire synergie entre la recherche académique et sa transposition au niveau industriel. Ceci démontre bien l'interaction indispensable entre les différents acteurs de ce domaine complexe, pour analyser, comprendre et répondre aux enjeux scientifiques liés à la biodétérioration.


Interactions matériaux-microorganismes : Bétons et métaux plus résistants à la biodétérioration



Si vous aimez cet article, partager le sur facebook

Cher visiteur, vous êtes allé sur le site en tant qu'utilisateur non enregistrés.
Nous vous encourageons à vousEnregistrer ou Connectez-vous au site Web sous votre nom.

Vues: 122 « Retour
 (Votes #: 0)

Ajouter un Commentaires

Nom:
E-Mail: