Article de 10.09.2017

Les Echos & Les Echos Business Du Lundi 11 Septembre 2017

Les Echos & Les Echos Business Du Lundi 11 Septembre 2017


Les Echos & Les Echos Business Du Lundi 11 Septembre 2017

Vues: 379 Télécharger

Libération Du Lundi 11 Septembre 2017

Libération Du Lundi 11 Septembre 2017


Libération Du Lundi 11 Septembre 2017

Vues: 415 Télécharger

Le Figaro Du Lundi 11 Septembre 2017

Le Figaro Du Lundi 11 Septembre 2017


Le Figaro Du Lundi 11 Septembre 2017

Vues: 395 Télécharger

Le Magazine l’Équipe N° 1835 Du Samedi 9 Septembre 2017

Le Magazine l’Équipe N° 1835 Du Samedi 9 Septembre 2017


Le Magazine l’Équipe N° 1835 Du Samedi 9 Septembre 2017
Vues: 477 Télécharger

TDAH - Jean-Claude St-Onge



TDAH - Jean-Claude St-Onge


Votre enfant a beaucoup d'énergie - un peu trop, même, aux dires de ses enseignant-e-s? Il est par­fois distrait, impulsif ou colérique? Comme des milliers d'autres jeunes, il pourrait recevoir un diagnostic de trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperac­tivité (TDAH) et se voir prescrire un psychostimulant tel le Ritalin. Mais ces comportements sont-ils nécessairement les symptômes d'une «maladie» appelée TDAH? Quelle est la validité de ces diagnostics quand on sait que plus de la moitié d'entre eux sont ultérieurement retirés par un centre spécialisé?

Poursuivant son travail sur le pouvoir d'influence de l'industrie pharmaceutique, J.-Claude St-Onge se penche cette fois-ci sur le phénomène du TDAH, qui a littéralement explosé depuis une trentaine d'années. Or, il s'agit d'un diagnostic hautement controversé: les critères pour l'identifier manquent de scientificité et il n'existe aucune preuve que ces symptômes soient le résultat d'un déséquilibre chimique du cerveau. Quant aux médicaments, à long terme, ils ne font aucune différence sur les résultats scolaires et les comportements des enfants. Pire, ils peuvent même aggraver leurs symptômes. Cela n'empêche pas l'industrie pharmaceu­tique d'exploiter sans scrupule cette corde sensible des parents et des enseignant-e-s pour engranger des profits faramineux, sur la base d'essais cliniques aussi biaisés qu'incomplets.

Dénonçant la surmédicalisation des problèmes de comportement et de la détresse psychologique des jeunes, J.-Claude St-Onge plaide pour une approche qui tienne compte de leur contexte familial, social, économique et environnemental. Pour en finir avec le dopage des enfants...



Vues: 505 Télécharger